440, rue Principale La Sarre (Québec) J9Z 1J9
819 333-3090

Vernissage de l'exposition : Mettre la tête où l'on pense

Michelle Lapointe

28 mars au 5 mai 2019 

Mettre la tête où l'on pense 

L’exposition présente 13 éléments rétroéclairés disposés au sol et 8  photographies placées aux murs. Le spectateur est plongé dans une transposition libre et visuelle du roman de Marie Auger, Carapace . Dans sa tentative de saisir le sentiment de détresse chez l’humain et la dualité de sa légèreté et de sa lourdeur, l’artiste propose des oeuvres hybrides, sortes d’objetstextes entre illusions optiques, jeux typographiques et poésie plastique. Il en résulte des sortes de gels d’images sur un canevas de jeux de mots, métamorphoses, solitude, désarroi, maladie. Les oeuvres sont composées principalement de verre soufflé, de papier, de carton, de photographies, d’eau, de textes et de collages. Emplies 

d’appropriations, d’emprunts et de greffes, ces mises en abyme entre beauté et malaise font émerger des images qui explorent les zones d’ombres chez l’humain par la fusion de deux langages, l’un visuel et plastique, l’autre littéraire et poétique. Pour l’installation proposée aujourd’hui, Mettre la tête où l’on pense , elle a donc été inspirée des mots et des délires lucides de Marie Auger (pseudonyme de Mario Girard) et par son personnage, Alice Paquin, dans son roman Carapace , publié chez Lévesque éditeur, collection Réverbération.

 

Vernissage : jeudi 28 mars, 17 h, en présence de l’artiste

 

Infolettre

Restez informé des toutes dernières nouvelles concernant la ville de La Sarre en vous abonnant à notre infolettre!